PRESSE | Audio | Vidéos | Interviews
2016
Le Progrès
« Initié dans la tempête avec des extraits des Boréades de Rameau, le voyage imaginé par Margaux Blanchard et Sylvain Sartre s’achève dans la désillusion de Music for a while interprétés avec une fraîcheur et simplicité par des musiciens irréprochables »
Antonio Mafra (10.2016)

Forum Opéra
« Les treize instrumentistes des Ombres font merveille dans les pages les plus célèbres des Boréades, et il faudrait pouvoir tous les citer pour saluer l’élégance et l’émotion de leur jeu ».
Laurent Bury (10.2016)

 
 
2015
BBC Music Magazine
"French baroque ensemble Les Ombres supersizes itself in order to power an artfully constructed, multi-angled portrait of Sémélé. The playing is full of easy gracefulness; the singing, a delight.» Paul Riley (12.2015)
Montpellier info
"Margaux Blanchard, Sylvain Sartre et Guillaume Barbot ont concocté un savant elixire onirique. Un ravissement !".
Michèle Fizaine (25.10.2014)

Classique Dossier les baroqueux de demain
"Les Ombres - Lumières ! » (03.2015)
Ouest France
"Folle Journée. Les Ombres en pleine lumière. Ce jeune ensemble baroque fait son entrée dans l’arène musicale nantaise. Quelle découverte ! » (01.2015)

Resmusica
"En rassemblant des sublimes compositions de Haendel, Marais et Destouches, l’ensemble Les Ombres rend hommage à l’un des personnages les plus fascinants de la mythologie. L’interprétation des Ombres donne toute satisfaction, autant pour l’énergie et le dynamisme qu’elle confère aux partitions retenues que pour les beaux moments de recueillement qu’elle procure."
Pierre Degott (01.2015)
 
 
2014
Choc Classica
"La perfection à laquelle Les Ombres se hissent surpasse les glorieuses versions d'aïnés dans une sélection de quatuors parisiens de Telemann". Philippe Venturini (01.12.2014)
Midi Libre
"Les Ombres déchaînent la tempête ! Les quinze musiciens rivalisent de talent et de dynamisme, ils enchantent les danses de Rameau et les airs de Purcell". Michèle Fizaine (25.10.2014)
La Marseillaise
"Le concert proposé par l'ensemble Les Ombres est un rare concert poétique et émouvant, mis en espace par Olivier Collin avec intelligence et beauté, soutenu par les éclairages raffinés de Nathalie Perrier [...] Beau à pleurer." A.E (25.10.2014)
Muse Baroque
"Les Ombres sont ici d’une belle variété de son. C’est un ensemble qui trouve une sonorité propre, un jeu particulier et nous nous en réjouissons. Cette formation nous démontre que le baroque est bien vivant." Pedro-Octavio Diaz (14.09.2014)
Kulturradio *kkkkk
"Nach ihrer schönen Couperin-Einspielung ("Les Nations") hat das Ensemble Les Ombres also nun in gleichbleibend hoher Qualität den "Pariser Telemann" vorgelegt; beide CDs sollten in der Sammlung von Freunden der instrumentalen Barockmusik nicht fehlen."
Bernhard Schrammek (08.09.2014)
Sinfini Music *Album of the week
"The quartets, deliciously tootled by Sylvain Sartre and musicians of Les Ombres, survive as a lilting reminder that it’s never too late in life to enjoy yourself. They induce a constant smile." Norman Lebrecht (25.08.2014)
 
 
2013
Classica *Choc Classica
"L'ensemble Les Ombres porte haut les couleurs de Couperin et propage au loin son génie. [...] la virtuosité de chacun participe à cette réussite collective." Philippe Venturini (02.2013)
Muse Baroque *Muse d'or
"Sous le jeu des Ombres, l'exigeante ornementation de Couperin s'exprime dans un souffle naturel, comme émanant de la sensibilité même des artistes, sans rien de factice. Les Nations deviennent alors une danse perpétuelle légère et charmante d'où la vie jaillit généreusement." Isaure d'Audeville (01.2013)
 
 
2012
France Musique *Coup de coeur du Jardin des critiques
"Au total dominent les interprétations de Jordi Savall et Hesperion XX chez Astrée en 1986, dominée d'une courte tête par la récente parution du jeune ensemble Les Ombres brillamment dirigé par Margaux Blanchard et Sylvain Sartre chez Ambronay." Benjamin François - Jardin des critiques (11.2012)
Classiquenews
"Attention, choc musical ! Voilà une réalisation tout aussi stimulante et convaincante que celle de Jordi Savall sur le métier des Concerts Royaux : au geste raffiné, les interprètes ajoutent cette saveur singulière de l'accomplissement intérieur, de l'éloquence et de la magie, faites nécessité." Benjamin Ballifh (10.2012)
 
 
2011
Gramophon
"The performances match the charm and vigour of the music, Les Ombres playing with a refined intensity made all the more delicious by a melancholy burr; moreover, there's a real sense of theatre here, perhaps inspired by Weber's colourfully dramatic recitations which in the Rousseau are further amplified by Mélodie Ruvio's equally dramatic singing"
William Yeoman (05.2011)
Classica
"On ne peut qu'admirer la netteté de la mise en place, la richesse des couleurs, la souplesse des phrasés et la spontanéité de ce théâtre de poche. [...] Les Ombres ne devraient pas tarder à connaitre la lumière du succès" Philippe Venturini (04.2011)
 
 
2010
Télérama *ffff
"Sous l'impulsion d'une gambiste et d'un flûtiste, cette demi-douzaine de virtuoses passionnés - mi-continuo, mi­orchestre de chambre - éclaire brillamment un « trou noir » du répertoire français, entre la mort de Lully et l'avènement de Rameau. (...) A en juger par l'éclat de ce premier enregistrement, ces ombres-là se feront vite une place au soleil."
Gilles Macassar (20.11.2010)
Passée des arts
"Les couleurs sont superbes, chatoyantes en dépit du diapason bas judicieusement adopté, la rhétorique est parfaitement nourrie par un sens de la relance toujours en éveil, l'intelligence de la réalisation donne vraiment la sensation d'être un spectateur privilégié accueilli au sein d'un théâtre intime où les acteurs font assaut d'autant de spontanéité que de raffinement. Une délicieuse réussite." Jean-Christophe Pucek (11.2010)