PROGRAMMES
BACH EN TRIO
Les Ombres invitent Justin Taylor

C'est à la Schola Cantorum que les Ombres se sont rencontrées et ont véritablement fait la connaissance de Bach. Bien sûr, les musiciens des Ombres connaissaient déjà Jean-Sébastien Bach, le compositeur de génie dont les pièces pour clavier constitue la base du répertoire d'un musicien. Les suites pour violoncelle caracolaient en tête de leur playlist et les concerto brandebourgeois se disputaient la place dans leur cœur. Mais à la Schola Cantorum de Bâle, en suisse allemande, c'est Johann Sebastian « Bar » qu'ils découvrent. Le Kapellmeister de Köthen, le Kantor de Leipzig, celui qui fait vibrer chaque dimanche matin avant le marché aux puces les temples remplis d'une fervente communauté protestante amatrice de musique.
Leurs collègues clavecinistes et organistes sont les invités privilégiés de ces matinées d'exception où Bach résonne à plein volume. À Pâques, en Suisse, même les boîtes de nuit ne tiennent pas la longueur, la foule se pressant pour écouter les « Passions ». Le plateau est fleuri des meilleurs solistes actuels, et les musiciens vont de ville en ville pour accompagner chaque paroisse qui en redemande. Dans ces contrées, Bach serait-il encore vivant ? On croirait presque l'apercevoir, parcourant les allées, tout à son affaire, tissant consciencieusement les fils reliant le divin à l'humain. Bach nous inspire alors une piste qu'on n'osait entrevoir : la liberté. C'est cette liberté que nous osons suivre à l'occasion de ce concert afin de (re)découvrir son oeuvre de musique de chambre. Les Ombres convient le virtuose du clavier Justin Taylor pour interpre?ter un programme en trio réunissant des transcriptions de sonate d'orgue, de concerto et d'ouverture pour orchestre. Johann Bernhard Bach cousin de J.S Bach et Carl Philippe Emanuel fils talentueux comptent parmi les convives de cette re?union de famille. Soutenues par la basse continue, le violon et la flu?te traversie?re tracent le chemin qui relie le contrepoint du pe?re aux contours galants du fils, pour terminer au son du Sturm und Drang.


Sturm und Drang est le nom donné par les historiens du XIXe siècle à la période de la littérature allemande, qui correspond assez bien à ce qu'a été, dans les pays anglo-saxons et en France, le moment préromantique.

PROGRAMME
• Johann Sebastian Bach - Partita BWV 1013, Partita BWV 1002
• Johann Sebastian Bach - Transcription de la sonate pour orgue n°3 en ré mineur, Sonate en trio en sol majeur,
• Carl Philipp Emanuel Bach - Sonate en trio en sol maj Wq 144


EFFECTIF
3 musiciens

DISTRIBUTION

Instruments

PRODUCTION
Les Ombres.

© Les Ombres DR